TEMOIGNAGE : en veux-tu, en voilà.

Jonathan, invité au mariage d’une amie, lui a confectionné son bouquet de mariée…EN ORIGAMI ! Traduction : un bouquet entièrement conçu avec des pliages en papier.

Cela t’intéresse et a titillé ta curiosité ? Et si toi aussi, tu te lançais ?

Pour t’aider, il a répondu à quelques-unes de mes questions.

Marilyne : Pourquoi avoir choisi de créer le bouquet de mariée de ton amie en origami ?

Jonathan : Elle voulait conserver son bouquet à vie et comme elle connaissait ma passion pour l’origami, elle a souhaité que je lui en fasse un. Ce fut donc mon cadeau de mariage ! En réalité, c’est plus que du pliage. C’est également de l’assemblage. En origami, la fleur entière serait le résultat du pliage d’une seule pièce. Ici, la fleur est composée de plusieurs pièces que j’ai collées entre elles.

Marilyne : Au vu du résultat, on sent que tu as accompli un travail titanesque. Combien de temps as-tu mis à réaliser ce bouquet?

Jonathan : A vrai dire, nous l’avons confectionné à deux en le travaillant un peu tous les jours pendant environ 3 semaines. Je me suis chargé du pliage et du vernissage, Mika de l’assemblage et de l’harmonisation du bouquet. C’était lui l’ingénieur ! Pour ce bouquet, il y a 58 fleurs de lys. Il faut environ 2h30 pour en plier 10, sans compter la pose du vernis et l’assemblage.

Marilyne : Le mieux est donc de s’y prendre à l’avance pour avoir le temps de le faire tranquillement. Quels tutoriels avez-vous utilisés ?

Jonathan :  Nous n’avons pas utilisé de tutoriels précis. Nous nous sommes inspirés de plusieurs sites. Il faut taper « bouquet de mariage en pliage » sur le net. Nous avons tâtonné et échangé de telle sorte que ce modèle est unique.

Marilyne : Quelles sont les étapes de réalisation et le matériel dont vous avez eu besoin ?

Jonathan : Les fleurs ont été pliées, collées  puis recouvertes de vernis mat satiné qui permet de durcir le papier et de rendre le tout imperméable à l’eau.  Ensuite, les fleurs ont été rattachées à des fils de fer (1 fil de fer pour chaque fleur) qui transperçaient une boule de polystyrène. Nous avons placé des morceaux de pâte à fixe au bout de chaque fil de fer. Et voilà pour l’assemblage du bouquet. Nous avons ajouté 10 feuilles de couleur verte, 3 papillons et du ruban pour la décoration.

Marilyne : Un bouquet en papier est-il solide ?

Jonathan : Oui, il peut survivre aux intempéries qu’il y ait de la pluie ou du vent ! Pour la grêle, j’ai plus de doutes [rires]. Le bouquet a reçu quelques chocs le jour J. Un enfant s’est même amusé avec et il n’a pas eu une seule égratignure (le bouquet, pas l’enfant !).

Marilyne : La question que tout le monde se pose : Combien cela a-t-il coûté et as-tu des adresses à nous communiquer pour faire les achats nécessaires ?

Jonathan : J’ai dépensé 55 euros (sans compter le temps de conception qui n’a pas de prix). Le magasin à recommander est Bosner situé à Champigny où nous avons trouvé tout ce dont nous avions besoin y compris le magnifique papier japonais en mini rouleau. Ce magasin spécialisé existe également à Paris et à Lyon. Nous avons bénéficié de précieux conseils de la part des vendeurs.

Marilyne : Faire un bouquet en origami, est-ce à la portée de n’importe qui ?

Jonathan : Le modèle que nous avons choisi de faire n’est pas à la portée de tout le monde pour la simple et bonne raison que la fleur de lys correspond à un niveau intermédiaire. Lorsque l’on est débutant, il faut donc veiller à choisir un niveau simple et ne pas hésiter à travailler en équipe.

bouquet_origami

 

J’espère que ce témoignage t’aura donné envie de réaliser un bouquet unique en origami et/ou pourquoi pas de la déco maison en pliages pour la salle de ton mariage ! Le choix des couleurs reste bien sûr subjectif.

N’hésite pas à partager ton expérience avec nous !